Accueil > Actualités et promotions > Faire le plein de vitamine A avec la carotte


Faire le plein de vitamine A avec la carotte

25 Mar 13 à 18:45::


Anti-oxydante, protectrice des yeux et du foie, croissance du squelette, résistance aux infections. Que d’actions pour une simple racine qu’est la carotte.



Manges des carottes, ça rend aimable ! Qui n’a pas déjà eu le droit à cet ordre quand il était jeune ? En fait, cette phrase est à double tranchant. Soit on vous a pris pour un âne (les meuniers le disaient à leurs ânes pour qu’ils avancent en leurs tendant une carotte devant le bout de leurs nez), soit vous avez un problème au foie (vous rendant triste) et la carotte peut vous aider à aller mieux.

Pourquoi le foie ? Tout simplement parce que la carotte contient beaucoup d’équivalent à cette vitamine (le bêtacarotène) et qu’elle est stockée par l’organisme au niveau hépatique.
Carottes
Mais ce n’est pas le seul composant de la carotte. Tout dépendra du type de carotte.

Les carottes :



Il existe de nombreuses variétés de carottes, de la plus foncée à la plus claire. A l’origine, elle était très foncée (limite marron), mais des croisements et manipulations l’on rendu orange. La différence de couleur est annonciatrice de contenance en bêtacarotène (plus elle est foncée, plus elle en contient). De même, les carottes blanches sont très pauvres en vitamine C.

Elles se consomment sous 3 formes : crue, cuite ou sous forme de jus de carotte. Chaque forme offre un intérêt potentiel.

Les carottes cuites et crues :



Les carottes crues permettent d’avoir une bonne dose en Bêtacarotène (et 2x plus si la carotte est marron, par rapport à la carotte orange).

Par contre, contrairement aux idées reçues, les carottes cuites et crues n’offrent que très peu de vitamines autres. La contenance en vitamines C, E, B, K et en minéraux (fer, phosphore et potassium) est très faible (voire nulle pour certaines après la cuisson ; comme la vitamine C ou la vitamine B6).

Attention, comme beaucoup de fruits et légumes à peau, la concentration en vitamines est principalement présente en périphérie, donc réduisez au maximum l’épaisseur de la pelure.

Les carottes en jus :



Le jus de carotte aura pour bénéfice d’apporter plus de vitamine B6 (particulièrement intéressant pour les diabétiques de type 2) et K. Ceci est dû au fait que l’on ne soit pas obligé de peler la carotte avant de la presser, permettant de conserver plus de vitamines qu’en la pelant.

Par contre, la forme « jus de carotte » implique une disparition quasi complète des fibres (comme presque tous les jus de fruits).

Le Bêta-carotène :



Le bêtacarotène est la forme « végétale » de la vitamine A. Il faut que l’organisme transforme cette provitamine en vitamine A. Le taux de conversion est faible (de l’ordre de 25%). Mais il est augmenté par les lipides (la conversion demande la présence d’acides gras pour se faire).

C’est pourquoi on conseille souvent la présence de lipides (huile de colza en abondance dans la sauce, poisson, avocat…) : pour optimiser la transformation de la provitamine A en vitamine A.

Le bêtacarotène fait partie des caroténoïdes (puissants antioxydants) dont la lutéine et le zéaxanthine sont aussi présent dans la carotte. La cuisson semble améliorer l’action de ces caroténoïdes.

Conclusion



Consommez des carottes sous toutes les formes (jus, cuites ou crues) afin d’en retirer tous les bénéfices puisque chaque présentation apporte un plus par rapport à une autre.

150 grammes de carottes cuites en présence d’acides gras insaturés vous apportera votre ration en vitamine A quotidienne, permettant la croissance osseuse, la lutte contre les infections, la désintoxication (nicotine et barbituriques) tout en ayant une action préventive contre certains cancers.







Guide Phytothérapie

Toutes les plantes de phytothérapie


Guide régimes et minceur

Tous les régimes comparés



     


Rechercher sur le site :