Accueil > Actualités et promotions > Faut-il boire du lait enrichi en vitamines D ?


Faut-il boire du lait enrichi en vitamines D ?

10 Jan 13 à 11:37::


Le lait enrichi en vitamine D est un marché porteur pour l’industrie laitière. Sous couvert de santé publique, les prix flambent. Après la lecture de cet article, vous ne vous laisserez plus avoir lorsque vous ferez vos courses !



La vitamine D est à la mode en ce moment. Une grande marque de produits laitiers fait même régulièrement de la publicité sur l’ajout de cette vitamine dans ses produits, ventant par-là une meilleure absorption du calcium pour mieux prévenir les fractures.

Avant d’écouter la publicité et les différents articles, mieux vaut savoir à quoi sert la vitamine D, quelle quantité est nécessaire et combien en apportent ces produits dits « améliorés ».

La production naturelle de Vitamine D :



Pour notre santé, l’assimilation du calcium, la prévention du rachitisme, la prévention du diabète de type 1 …, on parlera évidemment de vitamine D3.

Cette dernière est naturellement synthétisée par l’organisme grâce aux rayons du soleil. Nous en avons besoin toute l’année. Or, en hiver, le soleil est plutôt absent. En fait, il n’y a pas qu’en hiver pour les français métropolitains. Ce qui nous intéresse c’est une partie des rayons du soleil. Or cette partie est rarement disponible à cause de :
Lait vitamine D
- La latitude de la France ;
- La pollution ambiante qui filtre la lumière ;
- Nos vêtements qui bloquent les rayons du soleil ;
- L’usage des crèmes protectrices l’été et des maquillages toute l’année ;
- La couleur de peau pour les « non-caucasien », dont le pigment filtre la lumière ;

Ainsi, il est important de comprendre que la vitamine D3 est une vitamine réellement essentielle à notre santé, mais qu’elle est fournie très parcimonieusement par dame nature. Les aliments, par exemple, n’en propose que très très peu (on compte l’apport alimentaire pour négligeable).

Le lait enrichi en vitamine D :



L’idée part d’une bonne intention : pour mieux assimiler le calcium, le corps a besoin de vitamine D3 (entre autre). On ajoute cette dernière au lait et hop, on propose aux consommateurs un produit laitier particulièrement intéressant.

La quantité d’enrichissement des produits laitiers est généralement de 3,75µg par demi-litre de lait (variable selon les marques).

La recommandation AFSSA est de 5µg de vitamine D3 par jour. Cela semble donc très correct, puisque le lait enrichi n’est pas la seule source en vitamine D.

L’envers du décor :



En fait, lorsque l’on s’intéresse un peu à la santé et plus précisément à la santé par l’alimentation, on se rend vite compte que l’AFSSA n’est pas très crédible à cause des innombrables erreurs et approximations qu’elle a pu faire (voir les dossiers sur la créatine, le sel, le sucre, le laitage, etc.).

Lorsque l’on creuse un peu le sujet, on s’aperçoit qu’en réalité les besoins journaliers sont nettement plus hauts. Ainsi, on peut arriver, selon des chercheurs indépendants de l’industrie, à 25 µg par jours de besoin (besoins moyens, pouvant augmenter en fonction de votre activité).

Ainsi, notre lait amélioré ne vous apportera que 15% de vos besoins quotidiens (pour 1 litre). Au prix où est ce lait enrichi en vitamine D, on peut se poser la question de l’intérêt de cet enrichissement ! Ne parlons pas des yaourts et autres produits laitiers où les quantités sont insignifiantes.

Conclusion



Ne répondez pas à l’appel des sirènes industrielles. Utilisez au maximum les rayons du soleil et recherchez les aliments les plus dosés en vitamines D3. En parallèle, faites régulièrement des prises de sang pour vérifier votre taux de vitamine D3 et supplémentez-vous si ce dernier est trop bas.







Guide Phytothérapie

Toutes les plantes de phytothérapie


Guide régimes et minceur

Tous les régimes comparés



     


Rechercher sur le site :