Accueil > Actualités et promotions > La théorie du vieillissement et vitamines


La théorie du vieillissement et vitamines

08 Avr 13 à 13:32::


Le vieillissement viendrait principalement des radicaux libres. Le rééquilibrage en vitamines peut vous aider à retarder un peu ce phénomène.


Durant des siècles, nous avons accepté le vieillissement, la multiplication des maladies (ou l’aggravation avec l’âge) comme un phénomène naturel. Aujourd’hui, on accepte de moins en moins bien ces petites dégradations (surtout celles qui sont visibles) notamment depuis que l’on sait qu’elles ne sont pas uniquement dues au vieillissement (tabac, alcool, hygiène de vie, carences de jeunesse…).

Certes la nutrition n’est pas le seul facteur en cause, l’hérédité, le stress, l’environnement… sont autant de facteurs concomitants au vieillissement prématuré de l’organisme.
Vieillissement

Pourquoi on vieillit ?


Notre corps se régénère en permanence. Chimiquement, nous ne sommes plus les mêmes qu’il y a un an (90 à 95% de nos molécules ont moins de 1 an). Ce processus de régénération ralenti avec l’âge ou est dégradé par des radicaux libres : la division cellulaire ne se fait plus ou elle engendre des mutations.

En vieillissant, notre corps s’auto carence (mauvaise assimilation des aliments et des nutriments), engendrant les phénomènes de l’âge (rides, cancers, arthrite…). La recherche a montré que l’apport des bonnes vitamines et minéraux permettait de réduire cette action.

Cette théorie des radicaux libres date de 1962 (Dc Harman). Les radicaux libres sont des molécules possédant un électron libre, les rendant instables. Pour se stabiliser, elles se délestent de cet électron aux molécules avoisinantes, engendrant un effet domino (ou papillon) : l’oxydation de milliers de molécules ne devant pas l’être. Ces radicaux libres se forment sous l’action de l’oxygène, du tabac, des rayons X, de l’alcool, des poussières polluées, du rayonnement UV…Cette réaction s’auto alimente aussi : si une molécule de graisse insaturée est oxydée par un radical libre, elle engendre à son tour un radical libre.

L’entreprise de destruction


Lorsqu’ils sont présents en trop grand nombre, ces radicaux deviennent dangereux et destructeurs :
- Attaque des cellules nerveuses (sénilité)
- Dégradation de l’ADN (Cancers)
- Détérioration des protéines (rides, arthrose, cataracte) = cross-linking
- Attaque des vaisseaux sanguins (athérosclérose, maladies coronariennes)
- Mise à mal du système immunitaire (maladies auto-immunes)
- Oxydation des lipides de l’épiderme (tâches de vieillesse)

Bref, des sales bêtes ces radicaux libres!

Heureusement, ces effets visibles du vieillissement peuvent être limités (non annulés) grâce à un rééquilibrage de certaines vitamines, les vitamines antioxydants.

Les antioxydants


Les radicaux libres, en nombre réduit, sont un processus normal. Le corps sait gérer : production d’une enzyme (SOD= Super-Oxyde Dismutase) par exemple, qui neutralise les radicaux libres, protégeant ainsi les tissus articulaires. Il en existe plusieurs autres ayant une action anti-radicaux libres.

Malheureusement, ces enzymes ne sont pas suffisantes. C’est là qu’intervient l’alimentation et ses nombreux nutriments antioxydants (béta carotène, vitamines B1,B2, B5, PP, C, E, le Paba, le zinc, le sélénium, la cystéine, la glutamine…).

Leur mode d’action semble simple : ils empêchent la transformation du radical simple en radical libre.

Avec l’âge (encrassement de l’organisme), on produit de moins en moins bien ces enzymes. De plus, notre alimentation est souvent déficitaire (sols pauvres apportant de moins en moins de minéraux) et notre alimentation trop riche engendre un encrassement engendrant une moindre assimilation des vitamines (déséquilibres).

Proposition de supplémentation pour rééquilibrer les antioxydants



On peut ralentir son propre vieillissement en réduisant les sources de création de radicaux libres (alcool, tabac, pollution, stress…) et en modifiant son alimentation pour l’enrichir en antioxydants.

Voici une proposition de supplémentation dans cette optique :
- Multivitamine/multiminéraux : 1 comprimé matin et soir
- Vitamine C : 1 à 3 grammes par jour (en 2 ou 3 prises)
- Complexe vitaminés B : 1 comprimé matin et soir
- Vitamine E : 200 à 400 UI par jour
- SOD : 2 x 125 µg par jour (alternance de 5 jours de cure, 2 jours d’arrêt)
- L-Cystéine : 200 à 1000 mg par jour (à jeun)
- L-Glutamine : 100 à 1000 mg par jour (commencer à 100mg et montez progressivement, risques d’allergies)
- Coenzyme Q : 1 capsule par jour
- Extrait de Ginkgo







Guide Phytothérapie

Toutes les plantes de phytothérapie


Guide régimes et minceur

Tous les régimes comparés



     


Rechercher sur le site :