Accueil > Actualités et promotions > Vitamine C : synthétique ou naturelle ?


Vitamine C : synthétique ou naturelle ?

06 Mai 13 à 09:33::


Pour choisir sa vitamine C, vous avez le choix entre les fruits et légumes (naturelle) et les suppléments alimentaires qui peuvent-être synthétiques, naturels ou les deux à la fois. Faites le bon choix



Dans notre précédent dossier, nous avons vu que l’alimentation a beaucoup de mal à fournir suffisamment de La vitamine C. Le recours à la supplémentation est donc quasiment obligatoire pour cette vitamine si vous faites du sport, vivez dans un environnement pollué, avez un métier stressant… La question principale qui revient alors est : prendre un complément alimentaire à partir de produits naturels ou de produits synthétiques ?
vitamine C – synthetique ou naturelle
En fait, la question ne doit pas se poser comme cela. Il n’existe aucune différence d’assimilation entre la vitamine C extraite d’un fruit et la vitamine C d’origine synthétique à la condition que cette dernière soit de forme L-ascorbique. Si elle est de forme D-ascorbique, attention…

Les différentes sortes de vitamine C


Tout d’abord, la vitamine C en comprimé ou en poudre peut-être d’origine naturelle (extraite des fruits et légumes) ou synthétique (fabriquée par l’homme en usine).

Lorsque l’on fabrique la vitamine C (acide ascorbique), on peut produire soit de la L-ascorbique (Levogyre), soit de la D-ascorbique (Dextrogyre). Cette dernière forme est la moins acide, mais inutilisable et potentiellement néfaste (fatigue, œdèmes…).

Ainsi, si ce n’est pas inscrit sur la notice, il faut demander la forme d’acide ascorbique inclus dans votre complément alimentaire. Beaucoup sont composés de 50% Levogyre et 50% Dextrogyre, ce qui double le besoin en vitamine C et donc le prix (puisque seule la forme Levogyre sera assimilée).

En dehors de cela, il n’existe aucune différence d’assimilation entre la vitamine C issue des fruits et l’acide ascorbique de forme L-Ascorbique synthétique.

Les mentions commerciales


Là encore, attention, très attention. La législation permet de mettre ‘produit naturel’ si 10% de la vitamine C est d’origine végétale. Ne vous laissez pas tromper et recherche la réelle composition de ce que vous achetez.

En fait, il est assez simple de savoir si l’origine est 100% naturelle ou mix : le prix et le pourcentage de produit. Aucun fruit ne pourra apporter plus de 20% de vitamine C. Si vous avez des cachets d’acérola de 500mg, il ne pourra pas y avoir plus de 100mg de vitamines C issue du fruit. Si vous en avez plus, il y a obligatoirement de la vitamine C d’origine synthétique.

En fait, avec les pertes en extraction, les ajouts de conservateurs… un cachet ou une poudre de vitamine C d’origine naturelle ne pourra pas présenter plus de 80-100mg d’acide L-ascorbique pour 1 gramme de matière.

De la même manière, lorsque l’on manipule le sucre de la betterave (fabrication synthétique donc), les vendeurs peuvent inclure la mention « d’origine naturelle ». Donc là encore demandez la réalité de la composition et si on ne vous la fournie pas, passez votre chemin.

La réelle différence


En fait, en dehors de la formule D-Ascorbique, il n’y a pas de différence d’usage entre la vitamine C d’origine naturelle et celle d’origine synthétique. Il n’y a pas besoin de se traumatiser pour cela.

Sauf au niveau financier : la vitamine C d’origine synthétique est nettement moins chère que la vitamine C naturelle. Donc si le produit présente une partie synthétique, il faut que le prix baisse. Si ce n’est pas le cas, c’est de l’argent mis à la poubelle pour rien.

Conclusion


Il existe bien une vitamine C naturelle et une vitamine C synthétique. En dehors de la forme D-Ascorbique qu’il faut éviter comme la peste, il n’y a aucune différence de fonctionnement entre la forme naturelle et la forme synthétique de la vitamine C.

En fait, la seule différence se situera au niveau des coûts.







Guide Phytothérapie

Toutes les plantes de phytothérapie


Guide régimes et minceur

Tous les régimes comparés



     


Rechercher sur le site :