Accueil > Minéraux > Les minéraux > Apport en minéraux


Apport en minéraux


L’alimentation est normalement suffisante pour fournir les quantités de minéraux nécessaires quotidiennement, mais de nombreux facteurs (comme le stress ou un régime déséquilibré) peuvent réduire cet apport et provoquer des carences. Dans ces cas là, un complément alimentaire peut être utile.



L’organisme est capable de stocker les sels minéraux, mais malgré cela il est nécessaire et essentiel de lui en fournir régulièrement (c’est-à-dire quotidiennement) car il ne peut pas les fabriquer lui-même et surtout, les pertes (par la transpiration, l’élimination rénale,…) sont inévitables.
On trouve normalement les sels minéraux dans les aliments. Malheureusement, l’agriculture intensive et le raffinage des denrées diminuent considérablement la teneur des aliments en sels minéraux. Par exemple, les nutritionnistes ont remarqué que la farine blanche utilisée pour fabriquer une baguette perd 60% de calcium, 85% de magnésium et près de 98% de chrome par rapport à la farine complète.

Dans certains cas particuliers, on peut se retrouver carencé en sels minéraux, c’est-à-dire qu’il existe un manque, le corps n’a pas assez de minéraux pour fonctionner correctement.

C’est le cas notamment lorsque l’alimentation est déséquilibrée : lors de régimes minceur restrictifs, dans les cas de végétarisme, chez les inconditionnels des fast-foods et de l’alimentation rapide …

D’autres facteurs peuvent aussi occasionner des carences :
- l’abus d’alcool gêne l’assimilation des minéraux ;
- le stress fait « brûler » plus de magnésium ;
- le sport entraîne une déperdition importante en sodium, potassium et magnésium par la transpiration ;
- des menstruations abondantes provoquent de grosses pertes en fer ;
- une consommation importante de thé freine l’assimilation du fer ;
- la prise de médicaments diurétiques (qui favorisent la production d’urine) entraîne une perte de potassium dans les urines et diminue son taux dans le sang ;
- l’allaitement accroît les besoins en sels minéraux ;
- etc.

Dans ces cas précis (risques de carence) et seulement dans ces cas (la liste est loin d’être exhaustive) la supplémentation peut être un bon moyen d’éviter l’apparition de maladies telles que le goitre en cas de manque d’iode ou l’anémie si il y a insuffisance de fer.

Par contre, il ne faut pas se supplémenter en minéraux sans raison, les excès pouvant parfois se révéler toxiques. C’est ainsi que trop de fer peut entraîner une hémochromatose, un excès de calcium augmente le risque de calculs dans les voies urinaires et celui de potassium peut conduire à des troubles du rythme cardiaque.

C’est pourquoi il est toujours fortement recommandé de demander conseil à un professionnel de santé (son médecin ou son pharmacien) avant de prendre des compléments alimentaires.








Guide Phytothérapie

Toutes les plantes de phytothérapie


Guide régimes et minceur

Tous les régimes comparés



     


Rechercher sur le site :