Accueil > Vitamines > Vitamine B12 > Définition de la vitamine B12


Définition de la vitamine B12


La vitamine B12 est une vitamine hydrosoluble résistante à la chaleur, mais sensible à l'humidité. Elle est stockée en grande quantité par le corps, dans le foie, ce qui permet de disposer de plusieurs années de réserves en vitamine B12.



La cyanocobalamine existe à l’état naturel sous forme de cristaux ou de poudre cristalline, sans odeur ni saveur particulière et de couleur rouge foncé, ceci étant dû à la présence d’un atome de cobalt dans sa formule chimique.

C’est une vitamine hydrosoluble (elle est soluble dans 80 parties d’eau), résistante à la chaleur puisqu’elle ne fond qu’à 300°C et inactivée par la lumière et les solutions hautement acides ou basiques.

Elle est également hygroscopique, c’est-à-dire qu’elle absorbe l’humidité de l’air. Ainsi, elle peut fixer jusqu’à 12% de son poids en eau par simple exposition à l’air. Il faut donc la conserver à l’abri de l’air et de toute source d'humidité.
L’organisme humain n’est pas en mesure de synthétiser lui même la vitamine B12, elle doit donc être apportée par l'alimentation.

La vitamine B12 est absorbée dans l’intestin grêle, en présence de calcium et après liaison avec une protéine synthétisée et sécrétée par la muqueuse gastrique. Cette protéine de transport est appelée « facteur intrinsèque », la vitamine B12 étant elle-même appelée « facteur extrinsèque ».

Un organisme normal contient environ 5 mg de vitamine B12.

Elle est surtout emmagasinée dans le foie qui en contient de 2 à 3 mg (60%), ce qui constitue une réserve considérable et permet de répondre aux besoins de l’organisme pendant 3 à 5 ans. Une partie de la vitamine B12 restante est stockée notamment dans le cerveau.

Elle est éliminée dans la bile, l’urine et les desquamations cellulaires.

Les effets indésirables dus à une supplémentation en vitamine B12 existent surtout avec des produits à base d’hydroxocobalamine et par voie parentérale. Il s’agit de réactions anaphylactiques (prurit, urticaire, éruption cutanée) nécessitant l’arrêt du traitement, d’une possibilité d’acné lors de traitement prolongé, ou d’une coloration rouge des urines.








Guide Phytothérapie

Toutes les plantes de phytothérapie


Guide régimes et minceur

Tous les régimes comparés



     


Rechercher sur le site :