Accueil > Vitamines > Vitamine B2 > Surveillance des apports en vitamine B2


Surveillance des apports en vitamine B2


Suivant votre état de santé ou votre activité physique, les besoins en vitamine B2 du corps peuvent être plus importants, ou les dépenses plus grandes. Chez ces personnes (sportifs, femmes enceintes, diabétique, fumeurs, ...) il est important de surveiller les apports en vitamine B2



Chez certaines personnes, le risque de carence en vitamine B2 est plus important, car leurs besoins (AJR) sont plus grands. Ces individus doivent alors surveiller leur taux de vitamine B2

- Chez les sportifs : un apport conséquent est vivement recommandé ne serait-ce que pour leur rôle dans la production d’énergie.

- Chez la femme enceinte (car une carence durant la grossesse augmente les risques de malformation de l’enfant), et chez la femme allaitant (parce que c’est le lait maternel qui fournit ses AJR en vitamine B2 au nourrisson) : des quantités d’apport suffisants sont donc nécessaires pendant la grossesse et l’allaitement, mais il faut éviter des doses excessives.

- Lors d’affections pouvant augmenter les besoins en vitamine B2 : chez l’alcoolique chronique (la riboflavine étant détruite par l’alcool) ; chez les personnes présentant un défaut d’absorption lié à une maladie intestinale ; chez les personnes manifestant un excès d’élimination suite à un dysfonctionnement organique tel qu’une diarrhée ; chez les sujets ayant une maladie du foie ou ayant subi une résection chirurgicale de l’estomac…..

- Chez les personnes âgées.

- Lors de la prise conjointe de certains médicaments pouvant accroître les besoins en vitamine B2 : des neuroleptiques dérivés de la phénothiazine, les antidépresseurs tricycliques, les laxatifs utilisés d’une manière prolongée, les contraceptifs oraux….

- Chez les végétariens ou chez les individus dont l’alimentation est de manière générale dépourvue de viande, de poissons, d’œufs et surtout de produits laitiers (essentiellement le lait).

- Si prise excessive de thé, de café ou de produits épicés car ils peuvent alors irriter l’appareil digestif de manière importante et gêner l’assimilation des nutriments essentiels dont fait partie la vitamine B2.

- Chez les diabétiques.

- Chez les fumeurs .

- Chez le nourrisson nourri au lait maternisé exclusivement.

- Chez les convalescents.

Attention : un déficit en riboflavine peut favoriser le développement de lésions pré-cancéreuses de l’œsophage, notamment chez l’alcoolique chronique.








Guide Phytothérapie

Toutes les plantes de phytothérapie


Guide régimes et minceur

Tous les régimes comparés



     


Rechercher sur le site :