Accueil > Vitamines > Vitamine B3 > Carence en vitamine B3


Carence en vitamine B3


Les carences en vitamine B3 sont encore fréquentes dans les pays pauvres d'Asie ou d'Afrique, où l'aliment de base est le riz. La carence peut provoquer une maladie, nommée Pellagre, qui, si elle n'est pas soignée, peut mener à la mort des patients.



Les carences en vitamine B3 peuvent avoir différentes causes : apport alimentaire insuffisant, défaut d’absorption, augmentation des besoins, déficience de la synthèse endogène de la vitamine B3 à partir du tryptophane…

Les carences d’apport en vitamine B3 existent encore dans certains pays d’Asie (en Inde et en Asie centrale) ou d’Afrique.

La carence d’absorption résulte d’une gastrectomie (ablation totale ou partielle de l’estomac) ou d’une diarrhée au long cours.

Les carences d’utilisation s’observent chez les sujets alcooliques chroniques ou au cours de certains traitements (antituberculeux, antibiotiques).

Une augmentation des besoins est aussi notable chez les sportifs, elle peut conduire à des carences d'apport, si le besoin n'est pas couvert.

L’avitaminose B3 provoque une maladie appelée la « pellagre », si la carence se maintient durant plusieurs mois.

Une carence légère se traduit par :
- Perte d’appétit et par là-même une perte de poids.
- Aphtes et une gingivite.
- Engelures.
- Apathie (perte de réactivité), de la tristesse et une fatigue générale.
- Maux de tête et des vertiges.
- Confusion, problèmes d’insomnie et de l‘anxiété pouvant aller jusqu’à la dépression.

Et à un stade plus avancé, apparaissent :
- Erythème (rougeur) des zones cutanées qui sont découvertes. Elles finissent par desquamer et croûter, et peuvent même s’ulcérer.

- Photosensibilité, c’est-à-dire une hyper-réactivité de la peau au soleil.
des troubles digestifs à type de diarrhées, de nausées et vomissements, de brûlures gastriques… et pouvant aller jusqu’à une entérocolite (inflammation simultanée de l’intestin grêle et du colon).

- Glossite (inflammation de la langue qui devient rouge violacée et lisse) et une stomatite (inflammation de la muqueuse buccale).

- Troubles nerveux pouvant évoluer vers un syndrome maniaco-dépressif (fluctuation de l’humeur) et jusqu’à la démence.

Le traitement de la pellagre consiste à administrer des produits laitiers, des œufs et à adjoindre un traitement médicamenteux à base de nicotinamide associé à d’autres vitamines B. Mais si le régime alimentaire n’est pas rapidement rééquilibré, et en l’absence de traitement médicamenteux à dose élevée, la maladie peut être mortelle.

On parle de maladie des « quatre D » : dermatite, diarrhée, démence et décès.

Dans le cas de carence en vitamine B3, la posologie adéquate est de l’ordre de 500mg à 1g /jour pour un adulte.

Le plus souvent, une supplémentation en vitamine B3 est associée à un traitement à base d’autres vitamines du groupe B, essentiellement les vitamines B2 et B6.








Guide Phytothérapie

Toutes les plantes de phytothérapie


Guide régimes et minceur

Tous les régimes comparés



     


Rechercher sur le site :