Accueil > Vitamines > Vitamine B8 > Conseils et surveillance de la vitamine B8


Conseils et surveillance de la vitamine B8


Certaines personnes doivent surveiller leurs apports pour être certain de ne pas subir de carence en vitamine B8. Enfin, voici quelques conseils pour améliorer l'utilisation et l'assimilation de la vitamine B8.



Dans certains cas, les apports en vitamine B8 doivent être augmentés, si les besoins du corps sont plus importants.

Surveillance du taux de vitamine B8 :


Dans les cas listés ci-dessous, il est important de surveiller le taux de vitamine B8, pour s'assurer qu'il ne soit ni trop important, ni trop faible :

- Chez les sportifs : un apport conséquent est vivement recommandé ne serait-ce que pour leur rôle dans la production d’énergie.

- Chez la femme enceinte et chez la femme allaitant : des quantités d’apport suffisants sont nécessaires pendant la grossesse et l’allaitement, mais il faut éviter des doses excessives par précaution.

- Lors d’affections pouvant augmenter les besoins en vitamine B8 : chez l’alcoolique chronique ; chez les personnes présentant un défaut d’absorption lié à une maladie intestinale ; chez les personnes manifestant un excès d’élimination suite à un dysfonctionnement organique tel qu’une diarrhée ; chez les sujets ayant une maladie du foie ou ayant subi une résection chirurgicale de l’estomac…..

- Si prise excessive de thé, de café ou de produits épicés car ils peuvent alors irriter l’appareil digestif de manière importante et gêner l’assimilation des nutriments essentiels dont fait partie la vitamine B8.

- Chez les hémodialysés chez qui des neuropathies ont été traitées par la biotine.

- Chez les sujets prenant un traitement anti-épileptique, ce dernier entraînant une carence en vitamine B8.

- Chez les personnes nourries par alimentation parentérale prolongée et non supplémentée car dans leur cas, les apports sont insuffisants.

- Lorsque l’alimentation est riche en blanc d’œuf cru car ce dernier contient de l’avidine, anti-vitamine H ( = vitamine B = biotine) par excellence…..aucun risque lorsque le blanc d’œuf est cuit ou battu en neige, car l’action néfaste de l’avidine sur la vitamine H est alors bloquée !

Derniers conseils d'utilisation de la vitamine B8 :


La biotine est extrêmement bien tolérée, d’où l’inexistence d’hypervitaminose.

Il faut éviter une alimentation à base de blanc d'oeuf cru car ce dernier contient de l’avidine, protéine qui empêche l’absorption de la vitamine B8 et donc la rend « inactive ». Il en résulte un arrêt de la croissance, une altération de la peau et une paralysie progressive.
Le blanc d’œuf cru est donc considéré comme un « anti-vitamine H ». Cependant, l’avidine est une molécule détruite par la cuisson.

La vitamine B8 peut être prise de manière isolée (ex : Biotine) mais son efficacité dans le traitement contre la chute des cheveux est renforcée lorsqu’elle est associée dans les compléments alimentaires avec la vitamine B5.

Le diagnostic d’une hypovitaminose en vitamine B8 est confirmé impérativement avant toute mise en place d’une supplémentation, par le dosage de la vitamine B8 dans le sérum à jeûn.








Guide Phytothérapie

Toutes les plantes de phytothérapie


Guide régimes et minceur

Tous les régimes comparés



     


Rechercher sur le site :