Accueil > Vitamines > Vitamine D > Carence en vitamines D


Carence en vitamines D


Une carence en vitamine D peut avoir de graves effets sur la santé. Chez l'enfant elle peut provoquer le rachitisme (problèmes osseux et neurologiques) et chez l'adulte, la carence se traduit par une déminéralisation des os chez les adultes.



Une hypovitaminose D due à une carence d’apport est rare. Seuls les végétaliens, qui ne consomment ni viandes, ni œufs, ni poissons et ni produits laitiers, ont plus de risque d’être en déficit alimentaire.

La carence en vitamine D est essentiellement causée par un manque d’exposition au soleil. Ainsi, elle se manifeste plus souvent durant la période hivernale, dans certaines parties du monde où l’ensoleillement est moindre, ou bien chez des personnes qui voient peu le soleil (les malades, les personnes âgées, les invalides….).

Elle peut également être due à un défaut d’absorption intestinale (héréditaire ou consécutif à la prise de certains médicaments), à une maladie telle que la mucoviscidose ou à une pathologie hépatique.

La carence en vitamine D entraîne une diminution de l’absorption intestinale du calcium et du phosphore et entrave la fixation du calcium au niveau de l’os.
Ce qui a pour effet de provoquer une déminéralisation continue des os et des dents par abaissement du taux de phosphore et de calcium, et caractérisée par des troubles de l’ossification.

Vitamine D et rachitisme :


Une carence en vitamine D entraîne le rachitisme chez l’enfant. Cette pathologie se rencontre surtout chez les enfants de 6 à 18 mois et correspond à un défaut de calcification du squelette. Le rachitisme se traduit par :

- Des signes osseux : un ramollissement des os du crâne, une augmentation du périmètre crânien, un retard dans la fermeture des fontanelles, des troubles de la dentition, un retard de croissance, les os sont gros et incurvés,…

- Des signes neurologiques : une hypotonie musculaire généralisée, responsable de hernie ombilicale et de retard dans l’acquisition de la marche, un retard mental...

- Des signes biologiques : hypophosphorémie (baisse du taux de phosphore sanguin) et hypocalcémie (baisse du calcium sanguin).

- Des manifestations viscérales : broncho-pneumopathies spasmodiques, augmentation de la grosseur des ganglions et de la rate, tétanie…

Le traitement du rachitisme consiste en l’administration de vitamine D. La rachitisme par avitaminose D évolue spontanément vers la guérison après l’âge de 2 ans, mais laisse de grosses séquelles osseuses et pulmonaires. C’est pour cette raison que de nos jours, on administre de manière préventive de la vitamine D dès la naissance et jusque vers l’âge de 2 ans, afin de supprimer tout risque d’avitaminose D.

Vitamine D et déminéralisation des os :


La carence en vitamine D produit une ostéomalacie chez l’adulte. Elle correspond à une déminéralisation généralisée du squelette par insuffisance de fixation phosphocalcique sur la matrice protéique de l’os, ce qui rend l’os poreux. Elle se traduit par :

- Des douleurs osseuses, profondes et vives, responsables d’une démarche dite « en canard ».

- Des déformations de la colonne vertébrale (cyphose) et du bassin.

- Un tonus musculaire réduit.

- Des fractures spontanées dans les cas graves.

Le traitement consiste en l’administration de vitamine D associée au traitement de la cause (gastrectomie, cirrhose, pancréatite chronique, maladie coeliaque ou néphropathie, responsable de l’excès d’élimination urinaire du phosphore et du calcium).

Outre le rachitisme et l’ostéomalacie, la carence en vitamine D peut entraîner des troubles dentaires, de l’ostéoporose ... mais également des problèmes d’anémie, d’agitation et d’irritabilité, des douleurs musculaires, voire la tuberculose osseuse.








Guide Phytothérapie

Toutes les plantes de phytothérapie


Guide régimes et minceur

Tous les régimes comparés



     


Rechercher sur le site :