Accueil > Vitamines > Vitamine D > Surveillance du taux de vitamine D


Surveillance du taux de vitamine D


De nombreuses personnes doivent faire attention à leur apports en vitamine D, pour prévenir les risques de carences. Il est particulièrement important de surveiller ces apports dans le cas de faible exposition au soleil.



Chez certaines personnes, il est important de surveiller le taux de vitamine D, pour éviter toute carence.

La prévention de la carence en vitamine D devrait être systématique dans les cas suivants :

- Chez les nouveaux-nés, les nourrissons et les jeunes enfants afin d’éviter le rachitisme (12% des 4-6 ans ne reçoivent pas les apports conseillés en vitamine D et 6%sont carencés).

- Chez le grand enfant et l’adolescent en période hivernale ou vivant dans des régions où le soleil est quasiment inexistant.

- Chez les enfants ayant une pigmentation cutanée élevée car le pigment fait barrière aux UVB et donc empêche la transformation de la provitamine D en vitamine D.

- Chez la femme enceinte au cours du dernier trimestre (100.000 U.I en une prise, éventuellement renouvelée une fois dans certaines conditions) et chez la femme allaitant à la fin de l’hiver et au printemps. Des quantités suffisantes sont nécessaires durant ces périodes, mais il faut éviter des doses excessives (>à 400 U.I /jour) qui peuvent provoquer des effets indésirables chez l’enfant.

- Chez les personnes sous traitement anti-convulsivant (barbituriques par exemple) ou sous corticothérapie au long cours car elles peuvent déclarer une carence en vitamine D.

- Chez les personnes très âgées ou confinées chez elles (invalides, grands malades, personnes alitées au long cours,…) .

- Lors d’affections pouvant augmenter les besoins en vitamine D : chez l’alcoolique chronique ; chez les personnes (enfant ou adulte) présentant un défaut d’absorption lié à une maladie intestinale ; chez les personnes manifestant un excès d’élimination suite à un dysfonctionnement organique tel qu’une diarrhée ; chez les sujets ayant une maladie du foie, une maladie coeliaque ou ayant subi une résection chirurgicale de l’estomac ou de l’intestin, dans les allergies au soleil…..

- Chez les personnes ayant un régime alimentaire déséquilibré : régime pauvre en calcium, les végétariens, les végétaliens, les nourrissons allaités (car le lait maternel est pauvre en vitamine D) ou ne recevant pas de lait enrichi en vitamine D.

- Chez les personnes présentant une pathologie dermatologique étendue ou souffrant d’une maladie granulomateuse (tuberculose, lèpre,…).

- Chez les personnes utilisant de l’écran total en permanence.

- Chez les personnes qui n’exposent pas ou peu leur peau au soleil pour des raisons religieuses (le voile islamique par exemple).

- Chez les personnes présentant une hypercalcémie, une hypercalciurie ou des lithiases calciques car c’est un risque très important de déclarer une hypervitaminose D, toxique pour l’organisme.








Guide Phytothérapie

Toutes les plantes de phytothérapie


Guide régimes et minceur

Tous les régimes comparés



     


Rechercher sur le site :