Accueil > Vitamines > Les vitamines > Histoire des vitamines


Histoire des vitamines


L’histoire « scientifique » des vitamines est encore récente, et ne date que de l’année 1911. De nos jours, la connaissance a progressé, de nombreuses vitamines ont été découvertes, mais la science ne sait pas tout sur les vitamines, il reste encore beaucoup à apprendre.



Les peuples anciens se posaient déjà des questions sur la survenue de maladies étranges, se manifestant par de fortes douleurs d’origine mystérieuse. On arriva peu à peu à soupçonner une cause alimentaire, et on assura alors le plus souvent la guérison des malades par un changement de régime.

Plus tard, l’existence des vitamines a été mise en évidence lors d’expériences sur l’homme et sur des animaux de laboratoires. On s’est vite aperçu qu’en donnant un régime bien équilibré en substances de base ( c’est-à-dire matières protéiques, graisses, sucres et amidons, eau, sels minéraux, etc…) mais composé uniquement d’aliments très cuits (la chaleur détruisant les vitamines) , on reproduisait des troubles identiques à ceux énoncés par les premiers écrits.

C’est en reprenant les travaux d’un médecin hollandais sur le béri-béri (maladie répandue en Extrême-Orient à la fin du 19ème siècle, où l’alimentation était presque exclusivement à base de riz décortiqué) que Casimir Funk mit en évidence la première vitamine en 1911. Elle était contenue dans l’écorce du riz et guérissait la polynévrite expérimentale du pigeon…il s’agit de la vitamine B1.

Les premières vitamines ont ainsi été identifiées, leurs formules chimiques ont été établies, et par la suite, on a pu en réaliser la synthèse.

Puis, lors de nouvelles expériences, on a ajouté au régime décrit plus haut les vitamines qui venaient d’être identifiées ou des substances naturelles non cuites les renfermant. Etant donné que même ainsi, on voyait subsister des troubles résiduels de la nutrition ou du développement, on a supposé que d’autres vitamines existaient encore.

On a ainsi été amené à dire que : « chaque fois qu’un individu présente (alors que son alimentation est énergétiquement suffisante) des troubles manifestes qui s’atténuent ou disparaissent par administration à faible dose d’une substance chimique déterminée, alors cette substance est une vitamine ».

Une nouvelle science était née : la « vitamino-thérapie ». Non seulement le nombre de vitamines étudiées augmente mais l’étendue de leur rôle s’élargit de plus en plus. Actuellement, il reste encore de nombreuses choses à découvrir sur les vitamines.








Guide Phytothérapie

Toutes les plantes de phytothérapie


Guide régimes et minceur

Tous les régimes comparés



     


Rechercher sur le site :